Comment et quand devons-nous utiliser une pédale tamponnée

Comparte este artículo en

Par Eric Jacobs (*)

Les pédales peuvent être True-by-pass (TBP) ou avec Buffer. Alors que l'on cherche un TBP pour que la tonalité ne soit pas affectée, parfois, pour y parvenir, il faut avoir une pédale tampon. Dans cette note, nous vous expliquons comment et quand vous devez utiliser un tampon.


Qu'est-ce qu'un tampon?

Un tampon est un amplificateur à réponse en fréquence plate à gain unitaire. En d'autres termes, il n'amplifie pas (0 dB) ni ne modifie la tonalité. Et puis à quoi ça sert? Pourquoi est-ce?


Utilitaire de tampon

Le fait est qu'il existe des situations où l'impédance de sortie d'un appareil – guitare, basse ou pédale – n'est pas suffisamment basse pour ne pas être affectée par l'impédance d'entrée de l'étage suivant.

En général, en ce qui concerne le signal, il faut toujours garder un rapport de 10 à un ou plus, c'est-à-dire que l'impédance d'entrée est 10 fois supérieure à l'impédance de sortie. C'est pour les signaux faibles, c'est-à-dire ceux qui sont traités entre la guitare et l'entrée de l'amplificateur ou de la boucle d'effets.

Pour la sortie de l'amplificateur où le haut-parleur est connecté, nous avons de grandes amplitudes de tension et de courant, donc le critère est différent et dans les vannes, nous devons gérer une impédance adaptée, cela signifie que la sortie et l'impédance de charge sont égales. Par exemple, une impédance de sortie d'amplificateur de 8 ohms et une impédance de boîtier de haut-parleur de 8 ohms également.

Pédalier avec pédale tampon.

Mais les tampons sont utilisés exclusivement en signal faible et ont une impédance d'entrée élevée et une impédance de sortie faible. Ils permettent donc de résoudre des situations où la règle de 10 à 1 mentionnée ci-dessus n'est pas remplie.


Dans quels cas ou situations ai-je besoin d'un tampon?

Par exemple, une guitare avec des micros passifs peut avoir une impédance de l'ordre de 8Kohms, et l'impédance d'une pédale peut être de 200 à 500Kohms, donc dans ce cas un buffer n'est pas nécessaire. Mais en baissant le volume de la guitare à partir de son potentiomètre, l'impédance de la guitare monte, pouvant aller jusqu'à 100K en simple bobinage ou 200K en humbucker quand on est à 50% du volume ce qui serait le pire des cas.

Dans ces conditions, la règle du 10 contre 1 n'est pas remplie et c'est là que l'on constate principalement une perte d'aigus. Cela peut être compensé par l'utilisation de la technique Treble Bleed, mais est sensible à la longueur du câble et à l'impédance de la première pédale active.


Le Wah-wah

L'entrelacement d'un tampon ici est la solution à ce problème, mais il convient de noter que la wah ne fonctionnera pas de la même manière que l'inductance wah n'a pas de relation directe avec l'inductance du micro. C'est la raison pour laquelle les wahs ne répondent pas de la même manière avec une guitare micro active. La solution est alors d'utiliser un wah tamponné ou de mettre un tampon après le wah.


La fuzz vintage

Une pédale gênante est la fuzz de type vintage. La conception de ces pédales présente une faible impédance d'entrée et une impédance de sortie élevée (en fonction de la position du potentiomètre de niveau de sortie). C'est quelque chose que le technicien de Jimi a résolu en plaçant un tampon avant et après la Fuzz Face pour corriger l'instabilité de cette pédale.

Pédalier.

Trop de pédales

Une autre situation où un tampon peut être nécessaire est sur un pédalier avec de nombreuses pédales où nous subissons des changements de niveau significatifs dans différentes combinaisons de pédales. En général, il sera résolu en mettant un tampon d'entrée, mais il se peut que le problème se produise avec une pédale particulière sur laquelle nous aurons besoin de tamponner.


True-by-pass n'est pas toujours le meilleur

Comme nous le voyons, le TBP n'est pas toujours la réponse à nos problèmes. Les pédales tamponnées incluent un tampon toujours présent, que la pédale soit active ou inactive. Mais on peut aussi utiliser des tampons qui n'ont pas d'effet supplémentaire, ou des boosters réglés avec un gain unitaire, bien que ceux-ci puissent colorer-pour le meilleur ou pour le pire-, cela va selon les goûts.


(*) L'auteur est le fabricant renommé d'amplificateurs, pédales et autres produits «Jake Amps».

Source: https://www.noujautronica.com.ar/blog/author/Eric-Jacobs


Vous pouvez partager des opinions ou discuter à ce sujet et plus encore avec d'autres musiciens sur notre forum: https://guitarriego.com/foro/

Suivez-nous également sur Instagram @guitarriego ou Facebook: https://m.facebook.com/guitarriego/


Comparte este artículo en

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.